My Local TablesI. Un repas chez l’habitant en vacances : quelle drôle d’idée !

Repas chez l’habitant

I. Un repas chez l’habitant en vacances : quelle drôle d’idée !

Vous avez réservé votre séjour tout compris et il faudrait maintenant payer pour manger ? Avec des inconnus de surcroît ? Tout cela n’est pas sérieux : le buffet du Club vous attend. Quoique, on commence à bien le connaître celui-là, on pourrait peut-être lui faire faux bond. Et si l’école buissonnière nous tendait les bras ? Et s’il se passait quelque chose d’unique derrière les portes closes des maisons des villages alentour ? En vacances, on peut facilement découvrir les monuments, les marchés, les paysages, mais il est bien plus délicat de vivre une parenthèse enchantée 100 % authentique au contact des gens du crû. En quelques minutes, pour quelques euros, c’est possible, c’est simple et c’est à portée de main. Chiche ?

II. Sur place, briser la glace…

Vous avez réservé votre séjour tout compris et il faudrait maintenant payer pour manger ? Avec des inconnus de surcroît ? Tout cela n’est pas sérieux : le buffet du Club vous attend. Quoique, on commence à bien le connaître celui-là, on pourrait peut-être lui faire faux bond. Et si l’école buissonnière nous tendait les bras ? Et s’il se passait quelque chose d’unique derrière les portes closes des maisons des villages alentour ? En vacances, on peut facilement découvrir les monuments, les marchés, les paysages, mais il est bien plus délicat de vivre une parenthèse enchantée 100 % authentique au contact des gens du crû. En quelques minutes, pour quelques euros, c’est possible, c’est simple et c’est à portée de main. Chiche ?

Vous avez réservé votre séjour tout compris et il faudrait maintenant payer pour manger ? Avec des inconnus de surcroît ? Tout cela n’est pas sérieux : le buffet du Club vous attend. Quoique, on commence à bien le connaître celui-là, on pourrait peut-être lui faire faux bond. Et si l’école buissonnière nous tendait les bras ? Et s’il se passait quelque chose d’unique derrière les portes closes des maisons des villages alentour ? En vacances, on peut facilement découvrir les monuments, les marchés, les paysages, mais il est bien plus délicat de vivre une parenthèse enchantée 100 % authentique au contact des gens du crû. En quelques minutes, pour quelques euros, c’est possible, c’est simple et c’est à portée de main. Chiche ?